QDHD- Adulte

  • admin 

Questionnaire en ligne

Pourrais-je avoir une douance ?

© Bélanger, Izquierdo, 2018

 

PRENEZ LE TEMPS DE LIRE LES INSTRUCTIONS CI-DESSOUS AVANT DE DÉBUTER LE TEST EN LIGNE

Ce questionnaire vise les jeunes adultes et adultes.

Pour chacun des énoncés, sélectionnez la réponse qui s’applique le plus à vous.Interprétation : Plus les pourcentages sont élevés, plus l’évaluation approfondie d’une hypothèse de douance auprès d’un professionnel qualifié est pertinente, et ce, d’autant plus si plusieurs sections du questionnaire sont concernées. Toutefois, même quelques énoncés répondus OUI, PRESQUE TOUJOURS et SOUVENT peuvent indiquer qu’une hypothèse de douance mériterait d’être investiguée. En effet, les adultes ayant une douance  ont des profils très hétérogènes. Ils sont donc très différents les uns des autres et certains peuvent présenter des troubles associés (p.ex. trouble d’apprentissage, TDAH, autisme) qui risquent de masquer la douance ou d’en modifier l’apparence clinique.

IMPRESSION DES RÉSULTATS

Si vous désirez avoir accès aux questions/réponses suite à la passation du test,imprimez les pages de chaque section avant de passer à la section suivante.

  • Cliquez sur le bouton de droite sur votre souris.
  • Sélectionnez imprimer.

***N’utilisez pas les onglets verts au bas de la page sinon les réponses n’apparaitront pas*** Si vous jugez qu’il est pertinent d’évaluer une hypothèse de douance chez vous, n’hésitez pas à présenter ce questionnaire complété au psychologue ou neuropsychologue qualifié que vous avez choisi.

POUR RETOURNER EN ARRIÈRE PENDANT LE TEST
  • Utilisez le bouton retour dans votre navigateur à gauche, en haut de la page.
  • Les réponses demeurent enregistrées alors, n’hésitez pas à retourner en arrière si vous avez des doutes.

GUÉNOLÉ, F., LOUIS, J., CREVEUIL, C., BALEYTE, J.-M., MONTLAHUC, C., FOURNERET, P., REVOL, O. (2013). Behavioral Profiles of Clinically Referred Children with Intellectual Giftedness. Bio Med Research International, 7 p., http://dx.doi.org/10.1155/2013/540153.

RENZULLI, J. S., SMITH, L. H., WHITE, A. J., CALLAHAN, C. M., HARTMAN, R. K., WESTBERG, K. L., GAVIN, M. K, REIS, S. M., DEL SIEGLE, R. E. (2013). Scales for Rating the Behavioral Characteristics of Superior Students : Technical and Administration Manual. Prufrock Press Inc.

VAIVRE-DOUCET, L. (2011). Developmental and Cognitive Characteristics of “High-Level Potentialities” (Highly Gifted) Children. International Journal of Pediatrics, 14 p. doi:10.1155/2011/420297.

CALLAHAN, C. M. (2018). The characteristics of gifted and talented students. Dans Callahan, C. M., Hertberg-Davis, H. L. (Eds.). Fundamentals of gifted education considering multiple perspective, p. 155-156. New York, Routledge. CLARK, B. (2013). Growing up gifted: Developing the potential of children at home and at school. Upper Saddle River, Merrill.

CLARK, B. (1979). Growing up gifted: Developing the potential of children at home and at school. Upper Saddle River, Merrill.

Section 1 – Concernant votre développement entre 0 et 5 ans

Les champs obligatoires sont indiqués avec *

1.Presque dès ma naissance, on disait que j’avais un regard particulier, vif, profond, curieux, attentif, extrêmement observateur. On le voit d’ailleurs sur des photos. *
2.Très tôt dans ma vie, on me remarquait déjà pour ma sensibilité (p.ex. je réagissais fortement aux bruits, lumières, changements de température, touchers, tissus). *
3.J’étais un bébé qui demandait beaucoup d’attention (p.ex. constamment dans les bras de mes parents, impossible de me déposer sauf s’il y avait beaucoup d’action autour). *
4.Je dormais très peu durant la journée (p.ex. refus de faire des siestes, siestes courtes). *
5.En général, je dormais beaucoup moins que les autres enfants (p.ex. je m’endormais plus tard ou me réveillais plus tôt, j’étais connu comme un bébé qui dormait peu). *
6.Si je me réveillais la nuit, mes parents avaient beaucoup de difficulté à me rendormir (p.ex. je restais longtemps éveillé, actif, comme si c’était déjà le jour). *
7.J’étais un bébé extrêmement curieux (p.ex. je voulais tout voir, tout toucher, il pouvait être difficile de me nourrir dans un nouvel environnement). *
8.J’ai parlé très tôt comparativement aux autres enfants (p.ex. premiers mots avant 9 mois, premières phrases de 2-3 mots entre 12 et 20 mois). Mes parents recevaient régulièrement des commentaires sur la rapidité du développement de mon langage. *
9.J’ai marché très tôt comparativement aux autres enfants (p.ex. premiers pas entre 9 et 11 mois, marche autonome sans aide et sans soutien entre 11 et 13 mois). *
10.Vers 2-3 ans, je parlais déjà presque comme un adulte. Mes parents recevaient régulièrement des commentaires sur la qualité de mon langage. Les gens étaient surpris de la qualité de ma prononciation, de la complexité de mes phrases et de la richesse de mon vocabulaire. *
11.À 2-3 ans, j’étais déjà très habile dans mes mouvements ou en sport (p.ex. attraper/lancer, contrôler un ballon, utiliser un bâton de baseball/hockey). Mes parents recevaient régulièrement des commentaires sur la qualité de mes aptitudes motrices. *
12.À 2-3 ans, j’étais déjà très habile de mes mains (p.ex. attraper de tout petits objets, dessiner, colorier, découper). Mes parents recevaient régulièrement des commentaires sur la qualité, la finesse ou la précision de mes gestes ou de mes dessins/bricolages. *
13.Mes sens étaient extrêmement développés. J’avais des hypersensibilités qui peuvent être toujours présentes, mais aussi s’être atténuées ou même avoir disparu depuis ma petite enfance. Par exemple, réagir, rechercher ou éviter des odeurs, gouts, tissus, bruits, textures, sons, mouvements, réagir plus ou moins fort à la douleur, alimentation restreinte ou aimer des goûts particuliers pour l’âge, ne vouloir porter que certains vêtements ou avoir une oreille musicale particulière. *
14.J’étais très sensible au plan émotif (p.ex. difficulté à tolérer mes émotions, être extrêmement empathique, exprimer intensément mes émotions ou, au contraire, les retenir ou les contrôler comme pour moins les sentir). Ma sensibilité émotive peut être toujours présente, mais aussi s’être atténuée ou avoir disparu depuis mon enfance. *
15.Je posais constamment des questions, l’une après l’autre, sur des sujets abstraits, complexes et non habituels à un si jeune âge, ce qui pouvait (ou non) ressembler à des inquiétudes (p.ex. sur la mort, la pollution, un événement dans les nouvelles). *
16.Je savais lire ou je commençais à savoir lire avant (ou au tout début de) la maternelle. *
17.Je reconnaissais sans aucune difficulté les nombres (0 à 9) et je comptais facilement jusqu’à 20 (ou plus) avant la maternelle. *
18.Je m’ennuyais à la garderie et/ou mes parents s’inquiétaient du fait que je risquais de m’ennuyer à la maternelle. *

1 sur 6

Print Friendly, PDF & Email